A propos de « J'ai faim ! » . . .

 

 

     Récemment, un des visiteurs du site internet de l'A.P.L.O. Nous a demandé si nous connaissions le poème « J'ai faim » publié dans l'Almanach de la Question Sociale, de 1901 (ouvrage édité par P. Argyriadès)*.

     Nous ne connaissions encore pas ces almanachs de la Question Sociale, parus de 1891 à 1903, mais nous connaissions le poème « J'ai faim » de Eugène Pottier, publié dans son recueil « Chants Révolutionnaires », en 1848.

     Vérification faite, il s'avéra que le « J'ai faim ! » publié dans l' A.Q.S de 1901 était dû à la plume de Jean Baptiste Clément.

     Cela nous titilla quelque peu et nous nous dîmes : Si ce thème « J'ai faim » a inspiré Pottier et Clément, ne se pourrait-il pas qu'il ait inspiré d'autres poètes ? Nous cherchâmes donc, et trouvâmes. Ainsi livrons-nous à votre réflexion cinq autres poèmes sur le même thème « J'ai faim ».

Les cinq auteurs de ces poèmes nous sont inconnus, d'autant que l'un deux est anonyme. Tous ne présentent pas, au regard de la littérature ouvrière, le même intérêt que les textes de E.Pottier ou J B. Clément, mais tous ont au moins le mérite . . . d'exister.

 

LIRE LA SUITE


 

 

 

X - O - X

 

 

 

 

En bref, le 2 décembre 2017

 

SOUTENANCE DE THESE

 

 

       Sur le thème « Ecrire sa vie, devenir auteur. Le témoignage ouvrier depuis 1945 », Eliane Le Port, ex-adhérente de l'A.P.L.O., soutiendra le jeudi 7 décembre à partir de 9H, à l'université d'Évry-Val-d'Essonne, en salle des thèses de la bibliothèque universitaire, 2 rue André Lalande 91000 Evry, une thèse de Doctorat en Histoire.

       Résumé :

       Dans la seconde moitié du XXe siècle, les ouvriers et les ouvrières ont continué à écrire en grand nombre pour se raconter et pour témoigner, à travers leurs expériences, des réalités du monde ouvrier. L'écriture du travail et de l'identité ouvrière se décline dans des genres variés : autobiographies, récits, romans inspirés d'une expérience de travail, journaux, recueils de poèmes, écrits collectifs, témoignages rédigés à partir d'entretiens.

       Reposant sur un corpus de cent cinquante-huit ouvrages publiés entre 1945 et 2014 et sur une enquête auprès d'acteurs de l'écriture (auteurs ouvriers et ouvrières, éditeurs et journalistes), cette thèse s'intéresse aux parcours d'une centaine d'auteurs, à la place de l'écriture dans une vie ouvrière ainsi qu'aux représentations du travail. L'objectif est de restituer les manières d'écrire à partir d'expériences du travail et d'éclairer l'ensemble des étapes de production d'un témoignage, de l'écriture jusqu'à la publication.

       Situant les écritures dans les trajectoires dont elles sont constitutives, cette recherche s'arrête sur les expériences qui construisent les traits identitaires des auteurs, sur les pratiques d'écriture, sur les contextes de prise de plume, enfin sur les conditions de réception des écrits à travers l'édition. Les témoignages sont également analysés comme des écritures du travail et sur le travail, dans une séquence de l'histoire ouvrière marquée par de profondes mutations sociales, politiques et professionnelles qui recomposent les mondes ouvriers. 

Nous adressons tous nos vœux de succès à Madame Le Port, qui a bien voulu, pendant l'élaboration de sa thèse, faire le déplacement à Saint-Etienne pour s'entretenir au Siège de l' A.P.L.O. avec René Berteloot, ex mineur et écrivain, et Paul Berteloot, secrétaire de l'A.P.L.O.

 

                                                                                           L' A.P.L.O. 

 

 

= xx = xx =

 

 

 

En bref, le 11 novembre 2017

 

 

Le 19 NOVEMBRE 2017 à 17 H 


Salle des fêtes d'OCTON (Hérault)

à deux pas du lac du Salagou

"A Montmartre au temps de Marcel LEGAY“.


Spectacle organisé par Jean-Pierre COURDIER

 

Voir l'article

 

 

O - O - O 

 

 

 

 

 

 

 

èvç èvç